( 18 mai, 2010 )

Mardi, avant dernière étape…

  Aujourd’hui c’est une étape difficile de 35kms par une grosse chaleur . De plus notre pélerin ne capte pas donc pas de téléphone et pas d’internet. Peut-être aurons nous le plaisir de le lire demain soir.

Message pour l’héritier:  » Qui aime bien châtie bien « 

( 17 mai, 2010 )

C’est encore le chemin

Décidément, je n’arrive plus à dormir, ce matin encore debout à 6 heures du matin. Cela m’a permis de repasser par la cathédrale pour reprendre quelques photos car hier cela était quasiment impossible, on ne pouvait en  prendre pendant la cérémonie religieuse. Si j’ai bien compris, il s’agissait de l’ordination de prêtres par un évèque. Heureusement que j’étais avec Alain, car il est interdit de pénétrer dans la cathédrale avec son sac à dos. J’ai quitté Santiago vers 8h 30 en direction de Negreira avec un soleil déja radieux et après manger, j’ai eu la surprise de voir mes 2 étrangers préférés : Daniel et Heinz qui me disent que maintenant je le suis moi même, étranger ! Cette première étape vers la mer a été plutôt dure car  il faut se remettre dans le rythme et en plus elle est loin d’être facile. Demain même profil avec 31 ou 33 Kms selon les guides et après demain également.

Ma petite Mumu, je ne peux répondre à toutes tes questions. D’abord parce que je suis toujours sur le chemin et puis lorsque l’on y est, je crois que l’on ne se pose pas autant de questions, du moins après la péridode d’accoutumance qui dure au moins 15 jours. D’abord, on se dit « qu’est ce que je fous là » aux premières difficultés et ensuite il devient assez naturel de se lever, de préparer son sac, l’itinéraire etc … et de marcher à la découverte de nouveaux lieux, de nouvelles rencontres. Et puis ce qu’on n’oublie devient assez vite non indispensable puisque l’on ne l’a plus ( zut, je viens de perdre mon 2ème couteau) Maintenant que tu m’en parles, c’est vrai que j’ai même oublié que je pouvais dire « Françoise, t’aurai pas vu …. » Par contre, on a vraiment le temps de penser et de faire de nouveaux projets. Dès en rentrant, je vais préparer d’autres projets qui me sont passés par la tête mais ceci est une autre histoire.

Hé, l’héritier, il faut que tu te calmes, Je n’aurai pas une « compostellea » mais deux; en effet, je dois en avoir une autre à Fistera.

Et puis mercredi  je prends le bus de Fistera à Santiago (j’espère ne pas le louper car il est à 16h45 et il y a je crois 35 Kms à faire), ensuite je prends un train de santiago à Irun (départ 9h30 – arrivée 7h11). Je devrais donc être de retour à Laval vendredi matin à 9h41. T’as vu Christian, la précision du cheminot !

Bisous à toutes et tous

( 16 mai, 2010 )

Compostellae

certificat.jpg

( 16 mai, 2010 )

Les photos le prouvent.

compostelle.jpg 

  Un grand bravo à notre pélerin qui est arrivé à destination. Je vous livre les photos reçues ce midi.

 La censure.

( 16 mai, 2010 )

Santiago

Ce matin, debout de très bonne heure : 5 heures ! ceux qui me connaissent savent que pour moi, c’est un exploit plus que le camino lui même. J’étais même prêt bien avant Alain, autre exploit.

Nous sommes donc arrivés à santiago à 10h 30 mais n’avons pas pu, voulu, faire la queue d’une longueur interminable pour entrer dans la cathédrale avant midi. Nous allons le faire plus tard dans la soirée mais je crois que nous n’avons pas choisi le bon jour pour arriver : c’est la fête ici partout et en plus demain c’est férié. Nous sommes logés dans une auberge de jeunesse (Albergue turistico Meiga) :

       très très bien et en plus on m’a indiqué un petit bar à proximité (le Barraca) où le « vino tinto » est assez exptionnel !  Dernière info, pour  le   »tinto » il faut demander du « Mencia » et pour le « blanco » du « Albarino » (*)

Avant, bien sûr, nous avons éte cherché notre « compostellae », ma blog master qui a pris de bien mauvaises habitudes depuis mon départ vous mettra plus tard des photos déja envoyées.

Demain nous partons pour finistera où nous devons arriver mercredi, Denis viens de m’envoyer un texto pour me dire que cela valait vraiment la peine, donc je prolonge.

Dernière précisiom : non, ce n’est pas un exploit, beaucoup le font avec parfois des handicaps que beaucoup pensent insurmontables et pourtant ! J’en ai vu avec des ampoules aux pied même infectées et qui continuent ! moi, c’est surtout mes chaussures qui ont souffert, alors … Au début du parcours en france, j’ai fait l’erreur de partir en randonneur et mes pieds m’ont forcé à réfléchir … donc un seul conseil : avec des chaussure hautes, les 3 oeillets du haut doivent être complètement dessérrés et les chaussettes rabattues sur les chaussures. Je n’ai rien inventé, jacques lanzman le dit dans son livre sur la marche, livre que j’ai parcouru à Aire/sur Adour lors de ma 2ème journée de repos.

 

 

Bisous à toutes et tous

(*) infos pour Karine

( 15 mai, 2010 )

Domingo á Santiago !

Aujourd’hui arrivé à O Pedrouzo, Il me reste à faire 17 Kms ce qui sera l’étape la plus courte d’Espagne mais j’espère la plus intéressante.

35 kms de faits aujourd’hui avec un soleil par intermitence mais une température encore assez froide. Si j’en crois la météo, cela devrait s’arranger pour les jours suivants ce qui permettra, peut-être, mon premier bain de l’année. Le chemin serpentait le plus souvent dans une forêt de chênes, de résineux et d’eucalyptus;Très très agréable !

L’objectif pour demain est d’arriver avant midi, ce qui sera sûrement facile car Alain et moi voulons partir dès 6h30. Je penserai beaucoup à tous ceux qui m’ont accompagnés et souvent beaucoup aidés : Denis le grand bonhomme, Benoit le breton , Karine « le fin nez », Brigitte la magicienne d’Eauze, Dominique ma chère kiné, Christine et Ferruccio mes équipiers de galère, Isabelle et Luc « soutients d’un soir » et beaucoup d’autres comme Francine et André, Gérard et Bernard … et bien sûr Alain. J’espère ne pas en oublier, je les remercie tous et comme dans la vie les séparations ont été un peu tristes.

Bon courage aux petites pattes qui nous suivent, je parle d’Evelyne et Loulou. Peut-être nous croiserons nous de nouveau à notre retour éventuel de Finistera.

( 15 mai, 2010 )

Samedi à 2 jours du but.

44kms.jpg

 Une pensée pour tous les Nantaises et les Nantais qui me suivent via le blog sur ce chemin qui ce matin sent bon l’eucalyptus.

( 14 mai, 2010 )

Et bien NON

Non, je ne me  suis pas perdu mais il y avait 2 options :

Une qui est plus courte de 5 Kms

Et l’autre par le sud pour passer par Samos

J’ai donc choisi la seconde mais après Samos (info pour ceux qui feront le chemin), au lieu de prendre la route comme indiquée sur le guide michelin, nous avons suivi des marques jaunes et blanches, ce qui nous a permis de rejoindre des vieilles marques de chemin (après quelques doutes) avec des paysages vraiment étonnants. Je vous le conseille.

Ce qui bien sûr n’évite nullement la bière de 4 heures même si elle est un peu retardée.

( 14 mai, 2010 )

Salut à tous

Ce midi, j’ai passé la borne 53 sous la pluie of course. A propos de course, tu as raison Karine, on est très en avance par rapport au planning d’Alain !

Aujourd’hui vrai temps de Bretagne comme je l’aime : petite pluie avec une brise qui vous pénètre bien. Nous sommes arrivé à Mélide bien crottés, trempés et assez fatigués.Plus que 52Kms, demain 32 Kms et après …

Depuis plusieurs jours j’essaie de convaincre Alain de pousser les 3 jours de plus mais j’avoue qu’aujourd’hui je suis assez fatigué et après les punaises, maintenant les puces …

Mais à part celà, avant je me disais que ceux qui faisait le chemin en une seule fois étaient un peu barges, eh bien encore une illusion sur moi qui tombe ! maintenant je comprends même ceux qui font le retour.

Clémence, il faudra que tu m’aides pour mon espagnol car le chemin « del norte » me tente beaucoup et mon vocabulaire est assez limité; mais je m’en sors avec « vino tinto », « cervoza », « café solo » et « agua  » sert pas à grand chose  ….

Aujourd’hui, j’ai vu une très vieille fresque dans une petite église juste avant l’arrivée qui représente 2 scènes de torture faites sur des indiens (je suppose d’Amérique du sud) par des conquistadors espagnols … très édifiant sur une partie de l’histoire de ce pays et qui confirme tout ce que je pense en visitant les églises et cathédrales ici … !

Merci à tous pour tous vos encouragements et courage mon petit Yoyo, je rentre très bientôt, ON FERA LES COMPTES MI JUIN !

Christine, n’oublie pas d’ouvrir ton congel !

Bisous à toutes et tous

( 14 mai, 2010 )

Vendredi sous la pluie

vend14.jpg

 Tâches de couleur sur le chemin pluie sur le pélerin.

12345...16
« Page Précédente  Page Suivante »
|