( 16 mai, 2010 )

Santiago

Ce matin, debout de très bonne heure : 5 heures ! ceux qui me connaissent savent que pour moi, c’est un exploit plus que le camino lui même. J’étais même prêt bien avant Alain, autre exploit.

Nous sommes donc arrivés à santiago à 10h 30 mais n’avons pas pu, voulu, faire la queue d’une longueur interminable pour entrer dans la cathédrale avant midi. Nous allons le faire plus tard dans la soirée mais je crois que nous n’avons pas choisi le bon jour pour arriver : c’est la fête ici partout et en plus demain c’est férié. Nous sommes logés dans une auberge de jeunesse (Albergue turistico Meiga) :

       très très bien et en plus on m’a indiqué un petit bar à proximité (le Barraca) où le « vino tinto » est assez exptionnel !  Dernière info, pour  le   »tinto » il faut demander du « Mencia » et pour le « blanco » du « Albarino » (*)

Avant, bien sûr, nous avons éte cherché notre « compostellae », ma blog master qui a pris de bien mauvaises habitudes depuis mon départ vous mettra plus tard des photos déja envoyées.

Demain nous partons pour finistera où nous devons arriver mercredi, Denis viens de m’envoyer un texto pour me dire que cela valait vraiment la peine, donc je prolonge.

Dernière précisiom : non, ce n’est pas un exploit, beaucoup le font avec parfois des handicaps que beaucoup pensent insurmontables et pourtant ! J’en ai vu avec des ampoules aux pied même infectées et qui continuent ! moi, c’est surtout mes chaussures qui ont souffert, alors … Au début du parcours en france, j’ai fait l’erreur de partir en randonneur et mes pieds m’ont forcé à réfléchir … donc un seul conseil : avec des chaussure hautes, les 3 oeillets du haut doivent être complètement dessérrés et les chaussettes rabattues sur les chaussures. Je n’ai rien inventé, jacques lanzman le dit dans son livre sur la marche, livre que j’ai parcouru à Aire/sur Adour lors de ma 2ème journée de repos.

 

 

Bisous à toutes et tous

(*) infos pour Karine

4 Commentaires à “ Santiago ” »

  1. Yoann dit :

    NON ce n’est pas exploit selon ta définition, mais on est tous admiratif de ce que tu as fait.
    Beaucoup le font mais la plupart d’entre nous en sommes bien incapables même sans handicap. Quoi que pour certains, ce serait avec … (oui Mumu, celle-là elle est pour toi. Ma dernière vacherie sur le blog. Mais ne m’en veux pas il parait que ça amusait notre papa chéri adoré. Alors moi quand il faut rendre service.)
    Bref, moi je suis fier de toi mon papa et surtout content pour toi que tu sois allé jusqu’au bout !!!
    Bizzzz
    Yoann

  2. christian dit :

    Bravo.. te voila donc arrivé à Santiago !! Et en pleine forme, si j’en crois tes divagations..
    Merci pour tes conseils.. qui sait, ils serviront peut-être à quelques uns;
    J’espère qu’après avoir vu la mer tu feras le retour à pied..! mais ça, c’est quand même toi qui décide.
    Bisous de Nicole et à bientôt.
    Christian

    PS : Ta « blogmaster » a été épatante car nous avons pu te suivre sans trop de problèmes ( a part les jours où tu t’es égaré; mais c’est normal sur un périple pareil!!)

  3. karine dit :

    Merci pour les infos précises qui me seront bien utiles quand je repartirai sur le camino… ;-)
    2 cervoises tièdes pour fêter l’arrivée de nos 2 gaulois en Galice !
    Bisous.

  4. helene dit :

    comme on dit chez nous AUGURI, felicitation!!!!! nous sommes admiratifs de tout ce chemin parcouru….. A bientot bisous

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|